Commission Travail social et migration

Situation de départ
Au cours de ces dernières années, la discipline et la profession du Travail social ont de plus en plus pris conscience du fait que les sociétés modernes sont toujours des sociétés de migration. En plus de modifier les champs d’activité et les approches pratiques du Travail social, cette évolution fait également apparaître que les anciennes bases théoriques ne suffisent plus à aborder de manière adéquate cet environnement sociétal ressenti comme nouveau. En témoignent entre autres et tout particulièrement les débats autour de la transnationalisation et de la transculturalité, lancés récemment au sein du Travail social. La situation particulière de la thématique migratoire dans le Travail social, cultivée pendant longtemps au sein de la dicipline et de la profession, est dès lors remise en cause. Le « nouveau » qui se posent par exemple pour les services sociaux, le conseil aux jeunes ou le conseil social, réside dans le fait que la migration s’établit de manière croissante comme caractéristique structurelle de toute thématique du Travail social. Actuellement, la question comment surmonter cette séparation entre Travail social général et Travail social spécifique, dans le contexte d’une différenciation croissante du Travail social, reste ouverte. Pour trouver des réponses à cet égard, il est urgent et indispensable de renforcer l’échange professionnel au sein de la discipline et de la profession.

Objectifs:

  • Mettre en réseau les professionnel/les et les chercheurs/chercheuses dans le domaine du Travail social et de la migration
  • Présenter et discuter des résultats de la recherche concernant des questions majeures autour du Travail social et de la migration
  • Stimuler le discours sur le Travail social et la migration au sein de la société et de la profession
  • Donner des impulsions à la recherche, à la formation et au perfectionnement professionnel ainsi qu’à la coopération entre les hautes écoles et la pratique dans le domaine du Travail social et de la migration

Les mesures susceptibles d’atteindre ces objectifs sont entre autres :

  • Réunions régulières de la commission
  • Organisation de colloques sur la thématique « Travail social et migration »

Comité de coordination
Le Comité de coordination est est composé des membres suivants :

  • Hans-Peter von Aarburg (HEVS)
  • Thomas Geisen (HSA FHNW)
  • Sylvie Kobi (Departement Soziale Arbeit ZHAW)
  • Tobias Studer (IfE UZH)
esense GmbH